En 2015, Corepile a collecté 8465 tonnes de piles et petites batteries.

Pour l’année 2015 Corepile a collecté 8465 tonnes de piles et petites batteries soit un taux de collecte de 40%. Un chiffre en très légère augmentation par rapport à 2014.
L’objectif 2016 est ambitieux car la France doit atteindre 45% de taux de collecte comme chaque pays européen.

Visite d’une plateforme de collecte de déchets

A l’occasion d’une journée nettoyage de la nature le 12 mars, les élèves de l’école de Chevilly et leurs parents sont invités à visiter la plateforme Martin Environnement qui est chargée de collecter des piles et petites batteries usagées pour le compte de Corepile sur le département du Loiret.
La visite ludique, portera sur leurs objets du quotidien et leur devenir en tant que déchet. Il sera notamment rappelé les quantités importantes de piles dans les foyers.

Découvrez les résultats de l’étude du Syndicat des Fabricants de Piles et Accumulateurs Portables

 

etude_spap_ janv_2016

Le Syndicat Français des Fabricants de piles publie une étude sur la perception des français de la catégorie de produits « piles et accumulateurs portables « .

Réalisée au cours de l’année 2015, l’étude s’est focalisée sur 4 grandes thématiques : Les critères de choix des piles lors de l’achat, la perception des prix, Les avis sur les piles classiques (à usage unique) versus les piles rechargeables ainsi que l’usage et la fin de vie des piles.

Cette étude a permis de dégager et de partager certains éléments clés sur le comportement des consommateurs, et notamment :

L’achat de piles est effectué par 65% des répondants en moins d’une minute

– Le consommateur utilise 2 critères pour choisir les piles qu’il achète dans un format donné : le prix et la qualité perçue, induite par la performance et la marque.  Pour lui, la notion de marque est synonyme de qualité. Il aura donc tendance à la privilégier pour des appareils haut de gamme.

– Si le consommateur a une bonne connaissance du prix des piles alcalines cela est moins vrai des piles rechargeables et des piles boutons. Ceci est une conséquence du fait que les alcalines représentent la majorité des ventes de piles.

– La perception des prix des piles par le consommateur est conflictuelle :

–  Le consommateur est sensible aux promotions effectuées sur les piles, 42% des répondants déclarent en effet acheter des piles en voyant des promotions ;
–  50% des répondants estiment qu’il y a un bon rapport qualité/prix mais en parallèle 50% des répondants estiment que les promotions sont insuffisantes.

Le consommateur préfère les piles classiques aux piles rechargeables (à plus de 70%). Selon lui, leur performance est supérieure, elles sont plus faciles à utiliser et leur prix d’achat est plus faible. Le consommateur a du mal à identifier les atouts d’une pile rechargeable.

– Enfin, en ce qui concerne le geste de tri, l’étude met en avant une phase de stockage des piles usagées dans une proportion importante. L’un des enjeux de la collecte sera donc de s’assurer que ces piles stockées sont au final bien apportées à un point de collecte et ne finissent pas dans les ordures ménagères.

Les conclusions de l’étude ont donné lieu à des échanges avec les parties prenantes du secteur, notamment les associations de consommateurs présentes. Il en est ressorti des pistes d’amélioration sur lesquelles les industriels vont travailler au cours de l’année à venir.

Collectivité franciliennes, venez rencontrer Corepile le 16 février

Le 16 février, Corepile participe aux 3èmes rencontre régionales sur les filières REP organisé par l’Ordif (observatoire régional des déchets d’ile de france).

Sous forme de speed-meeting, Corepile présentera ses nouveautés et les outils de communication mis à disposition.
Inscription jusqu’au 5 février sur le site de l’Ordif